SERGE BURTIN

DIRECTEUR DE DALKIA MÉDITERRANÉE

 

 

Le 15/02/2016

SERGE BURTIN, vous êtes aujourd’hui Directeur de Dalkia Méditerranée du Groupe Dalkia filiale du Groupe EDF. Vous avez été précédemment Directeur des centres régionaux Provence Alpes-Côte d’Azur et Languedoc-Roussillon, Directeur des Opérations de la Direction Régionale Centre-Méditerranée – Lyon et enfin Directeur du Centre Régional Nord-Pas-de Calais. Dans cette interview, vous nous présenterez Dalkia, ses engagements RSE et notamment les solutions énergétiques et respectueuses de l’environnement proposées à vos clients. Vous nous parlerez également de la contribution de Dalkia au développement des territoires en favorisant les initiatives et ressources locales.

TERRI

Dalkia en quelques mots?

Dalkia est un groupe de 12954 collaborateurs engagés dans la gestion de l’énergie avec 3 grandes activités principales : les réseaux de chaleur et de froid, les services énergétiques aux industriels et aux bâtiments. En 2015, Dalkia a géré plus de 88000 installations énergétiques dont 328 réseaux de chaleur et de froid, 2000 sites industriels, 2,6 millions de logements collectif et environ 20 millions de m² de bâtiments. Notre chiffre d’affaires était de l’ordre de 3,3 milliards d’euros.
Par ailleurs, Dalkia a récemment acquis 3 filiales de spécialité Cesbron, Optimal Solutions et Verdesis dans les métiers respectivement du froid, de la conception d’installations visant à réduire la consommation énergétique et des solutions de valorisation énergétique de biogaz.
Dalkia, en s’engageant dans la durée avec ses clients, a tout naturellement anticipé une évolution des modes de production et de consommation de l’énergie. Cette modernisation, qui s’inscrit dans la transition énergétique, est un enjeu majeur, source de progrès économique, social et environnemental tant pour nos clients que pour nous.

Tous nos efforts se sont donc tournés vers l’efficacité énergétique pour nos clients. Nous développons pour eux de nouveaux systèmes énergétiques, en concevant, réalisant et gérant des installations toujours plus performantes, plus économes et plus respectueuses de l’environnement qui limitent les émissions de gaz à effet de serre.

Quelles sont les axes mis en place par le groupe Dalkia en matière de RSE ?

Leader des services énergétiques et acteur majeur de la transition énergétique, Dalkia est la référence de l’économie d’énergie à l’échelle du territoire en proposant à ses clients des solutions plus sobres en énergie et respectueuses de l’environnement. Consommer moins et mieux est en effet devenu un enjeu majeur pour nos clients. Pour y répondre, Dalkia s’appuie sur des collaborateurs formés et motivés, des partenaires sélectionnés pour leurs compétences et leur fiabilité, et, un savoir-faire unique en matière de gestion d’installations énergétiques développé sur tout le territoire français.

Dans le cadre de la création de la Direction de la Responsabilité Sociétale d’Entreprise (RSE) de Dalkia suite à l’intégration dans le groupe EDF, les engagements Développement Durable de Dalkia ont été redéfinis avec les différentes parties prenantes de l’entreprise en cohérence avec la politique Développement Durable du groupe EDF ainsi que l’article 225 de la loi Grenelle. 
Au nombre de 12, ils sont regroupés sous le nom de Dalkia Way et ont vocation à répondre aux enjeux de nos principales parties-prenantes : Clients, Collaborateurs et Partenaires. Chacun d’entre eux est suivi par un indicateur extra-financier. 
Dalkia Way est notre outil d’évaluation et de promotion de la performance RSE de l’entreprise, permettant de satisfaire aux exigences réglementaires, mais également aux attentes de nos clients. Dalkia propose ainsi une démarche différenciante en s’engageant sur les thématiques sociale, environnementale et sociétale.

Quelles sont les principales solutions énergétiques et respectueuses de l’environnement proposées à vos clients ?

Présente au cœur des territoires, Dalkia offre à ses clients (collectivités, bailleurs sociaux, industriels, établissements de santé, bâtiments tertiaires, etc.) des solutions fiables et innovantes pour leur permettre d’exploiter au mieux leur potentiel de développement, en réduisant leur consommation d’énergies fossiles et, de ce fait, l’impact environnemental et le coût énergétique de leurs activités. 

Les réseaux de chaleur sont à cet égard représentatifs par les bénéfices environnementaux et économiques qu’ils engendrent à l’échelle d’une entreprise, d’une ville ou d’une intercommunalité. Ils permettent en effet de développer des solutions fondées sur les ressources et les économies locales. A Narbonne, Alès ou encore Martigues, nous avons opté pour le bois énergie qui est une énergie renouvelable locale. Pour Nîmes, nous utilisons l’incinération des déchets recyclables pour alimenter le réseau, ce qui permet d’éviter 16 000 tonnes d’émissions de CO2 par an.

 

Comment Dalkia contribue au développement des territoires en favorisant les initiatives et ressources locales ?

Dalkia contribue au développement économique et social des territoires sur lesquels il opère, non seulement à travers les services publics qui lui sont délégués, mais également par les investissements qu’il réalise pour entretenir, maintenir, et développer les infrastructures.

La majeure partie du produit des activités de Dalkia est « redistribuée » aux parties prenantes telles que les salariés de l’entreprise, les fournisseurs et prestataires externes, les administrations fiscales, les banques et investisseurs obligataires. Par ailleurs, le développement des chaufferies biomasse et des réseaux de chaleur génère des emplois de proximité non délocalisables.

En 2015, la part redistribuée aux différentes parties prenantes était d’environ 90% du produit des activités. Par ses activités dans la filière biomasse, Dalkia en France a contribué en 2015 à créer environ 18 000 emplois. Grâce à la chaufferie bois que nous avons construite à Martigues, ce sont 6 emplois dans la filière amont d’approvisionnement qui pourront être créés.

 

Enfin vous serez notre invité lors de la plénière d’ouverture du 8 mars, citez nous un point que vous aimeriez mettre en avant ?

Je vous parlerai par ex de ce que nous avons fait avec la ville de Sete en 2014 grace à un contrat de performance énergétique (CPE) sur dix ans, portant sur les installations thermiques et de ventilation de 105 bâtiments communaux et de trois piscines.
Je vous expliquerai les retombées économiques pour la ville en terme de performance énergétique, d’emploi et coopération territoriale