FRÉDÉRIC BUSIN :

DIRECTEUR ACTION RÉGIONALE EDF PROVENCE ALPES CÔTE D’AZUR

Le 08/12/2022
Frederic Busin Directeur Action Régionale  EDF Provence-Alpes-Côte d’Azur, partenaire historique des trophées des transitions et de la RSE 2022, revient sur ses enjeux de RSE et ses engagements en matière de la préservation de la planète, du bien être des personnes et de la solidarité.

 

Où en êtes-vous aujourd’hui dans l’intégration des enjeux RSE dans votre entreprise ?

EDF est depuis plus de 75 ans, une entreprise actrice du bien commun. Nous avons par ailleurs la chance de « manipuler » une des matières les plus essentielles à la vie actuelle : l’électricité. Cette
matière est aussi au centre de la lutte contre le changement climatique. C’est ce que souligne notre «Raison d’Être» portée par nos 165 000 salariés dont 8 000 en Provence-Alpes- Côtes d’Azur
« Construire un avenir énergétique neutre en CO2 conciliant préservation de la planète, bien-être et développement grâce à l’électricité et à des solutions et services innovants.
Cette raison d’être est d’abord et avant tout un engagement fort du Groupe, au-delà de ses obligations réglementaires, pour répondre à une urgence profonde qui s’impose désormais à nous : celle d’un réveil écologique. Ce pacte d’entreprise nous rassemble et nous ressemble. Il confirme notre engagement au service des générations futures et de la préservation de la planète avec une
ambition de neutralité carbone d’ici à 2050 tout en veillant au bien-être de nos salariés et de tous en s’engageant dans la voie d’un développement responsable. C’est en ce sens que nous travaillons au quotidien.

EDF

Puisque vous évoquez la neutralité carbone en 2050, concrètement comment vous engagez-vous  ? 

En tant qu’acteur confirmé dans la lutte contre le changement climatique, nous nous engageons à produire une électricité toujours moins carbonée. En Provence Alpes Côtes d’Azur, notre filiale EDF Renouvelables est en train de réaliser une ferme pilote d’éoliennes en mer flottantes : Provence Grand Large. Ces trois éoliennes flottantes, d’une puissance de 8,4 mégawatts chacune, seront parmi
les premières au monde à produire de l’électricité. Ce projet très innovant a donné lieu à une
importante concertation avec le territoire, notamment en matière environnementale.

Vous vous engagez également sur la préservation de la planète ; une illustration en région ? 

EDF s’engage à limiter son empreinte environnementale, tout au long du cycle de vie de ses
installations et pour chacune de ses activités, en optimisant l’utilisation des ressources naturelles. Un des meilleurs exemples est celui de notre production hydroélectrique. En tant que principal gestionnaire de la ressource en eau dans la région, EDF hydro respecte bien entendu l’ensemble des lois et règlements en vigueur en matière de continuité piscicole, de débit réservé, de transit sédimentaire. Mais nous allons beaucoup plus loin, notamment en ce qui concerne la préservation
de la biodiversité. Une illustration concrète : les chauves-souris. Elles apprécient particulièrement
nos aménagements (galeries, tunnels, usines…) pour les différentes phases de leurs cycles
biologiques. Nous travaillons donc en partenariat avec des structures locales et des associations
environnementales pour concilier au mieux la présence de ces chiroptères avec l’exploitation de nos installations.

Comment abordez-vous au sein de votre entreprise le bien-être des personnes et la solidarité qui
semblent être des enjeux majeurs ?

Ce sujet concerne aussi bien nos salariés que l’ensemble de nos parties prenantes. Ainsi en région, le Fonds Agir pour l’Emploi d’EDF a soutenu à hauteur de 170 000 €, 9 structures régionales pour
développer l’insertion par l’activité économique et la création d’entreprises, et ceci grâce aux dons de nos salariés abondés par l’entreprise.

Notre Fondation groupe EDF est également très active ; elle a la volonté de conjuguer l’écologie et le social et soutient des initiatives de la société civile qui s’articulent autour de l’environnement,
l’inclusion et l’éducation. Avec son mécénat territorial, notre Fondation a accompagné en 2022 une vingtaine d’associations locales à hauteur de 180 000 €.
Enfin nos salariés s’engagent également à titre personnel via notre plateforme solidaire Human
Pacte. Ils ont la possibilité de réaliser de nombreuses actions solidaires, comme la démarche « Un jeune, un mentor », une initiative destinée à promouvoir l’égalité des chances grâce à
l’accompagnement des jeunes par le mentorat. EDF ambitionne 1 000 accompagnements en 2022 et
1300 accompagnements en 2023. En région Provence-Alpes Côte d’Azur, nous co-pilotons cette
démarche nationale et avons développé de nombreux partenariats qui permettent déjà à plusieurs jeunes de bénéficier des conseils de nos salariés.

 

Avez-vous une preuve en un chiffre que vous agissez en tant qu’entreprise responsable ?
Nous nous engageons à maintenir et développer une culture de dialogue et de concertation dans les projets conduits par le Groupe. Nous contribuons de fait au développement économique des
territoires au sein desquels nous opérons. Je vous partage non pas un mais deux chiffres qui
traduisent notre implication. Les achats du Groupe dans la région Provence Alpes Côte d’Azur
représentent plus d’un milliard d’euros par an, auprès de 3000 fournisseurs.