ALEXANDRE DINGAS : 

PDG DE SOFIA COSMETIQUE

 

 

 

 

Le 30/11/2022

Alexandre Dingas, PDG de Sofia cosmétique (sous-traitant de produits dermo-cosmétique, 80 salariés) lauréat 2021 du prix PME des transitions et de la RSE, partenaire des Trophées 2022, nous éclaire sur ce que ce trophée a changé dans son entreprise, sa manière de gérer la crise de pénuries et d’inflation, sur les conséquences que celle-ci peut avoir sur la RSE.
Enfin il conclut sur ses innovations et ses projets RSE

.

 

TERRI

   

Vous avez été lauréats du prix de la PME des transitions et de la RSE 2021, qu’est-ce que ce prix a changé pour votre entreprise ?
Cela a valorisé notre démarche et lui a donné de la reconnaissance auprès de nos clients/partenaires. Nous sommes identifiés comme des exemples dans la mise en place d’une démarche RSE efficace.

Comment gérez-vous la crise ?
Notre politique d’achats responsables déjà mise en place depuis plusieurs années nous a permis de
construire de très bonnes relations avec nos fournisseurs clés et d’être servis au mieux quand cela
est possible.

Pensez-vous que cette crise va changer quelque chose en terme de RSE?
Je ne pense pas que la RSE soit un dommage collatéral de cette crise au contraire. La RSE permet la
mise en pratique des concepts de sobriété, d’optimisation des ressources et d’échanges responsables
entre partenaires. Toutes ces valeurs sont essentielles en temps de crise économique, particulièrement face à celle que nous vivons aujourd’hui (crise de l’énergie, crise du climat…). Les entreprises déjà engagées sortiront probablement plus facilement de la crise que les autres car elles ont déjà appris à fonctionner selon ces critères. Et les autres vont y aller de fait.

Quels sont vos projets RSE ?
Nous avons réalisé un bilan carbone et mis en place un plan de réduction de nos émissions de GES en lien avec le plan de sobriété énergétique demandé par l’état. Nous avons réalisé durant l’été une enquête 360° auprès de nos collaborateurs (la 2ème depuis 2018).
Cette enquête a permis d’identifier nos progrès depuis 2018 (résultat de nos plans d’actions mis en place à ce moment-là) et de mettre en évidence de nouveaux axes de progrès. Un nouveau plan d’actions a donc été décidé et celui est présenté ces jours-ci à nos collaborateurs.

Malgré tout, vous avez des perspectives de croissance et d’embauches, quelles sont-elles ?
Nous avons de bonnes perspectives de croissance basées sur la croissance organique de notre
activité traditionnelle (dermo-cosmetique) grâce à l’augmentation du portefeuille clientèle. Ceci est
dû en partie à la restructuration de notre pôle commercial.
Des nouveaux clients nous ont fait confiance grâce à la notoriété de notre société basée sur la qualité de nos services/productions et aux développements de concepts originaux de notre laboratoire.
Le secteur des produits solaires chez nous a pris de l’ampleur grâce notamment à notre expertise dans la partie solaires « safe » et éco-conçue. 
Nous espérons +20% en CA pour le prochain bilan et prévoyons d’embaucher 5 salariés supplémentaires (labo, commercial, RH et deux en production)